Vision

2020-03-31

Le bulletin de Hampstead s’est offert un nouveau visage. Nous voulons une présentation plus moderne et raffinée, en accord avec notre ville. Le mérite pour le style renouvelé de notre bulletin revient à la nouvelle responsable des communications, Laurie Kezas, qui a remplacé Cynthia Lane au moment de sa retraite il y a quelques mois déjà. Laurie prévoit améliorer graduellement tous les aspects de nos communications.


Tout comme doivent le faire nos communications, ma vision quant à l’orientation de Hampstead doit aussi évoluer. Comme me l’a dit un jour un entrepreneur très prospère : « Les entreprises se développent, elles se stabilisent, puis elles commencent à décliner. Le secret pour ne pas ralentir est de continuer à grandir. Vous ne pouvez pas devenir complaisant, dinon vous allez sûrement commencer à décliner. »  C’est la même chose pour une ville.


En ce moment, tout va bien. Nos infrastructures (routes, trottoirs, conduites d’aqueduc et d’égout) sont probablement les meilleures de l’île. Les hausses de taxes locales sont inférieures à l’inflation depuis plus d’une douzaine d’années. Notre dette nette a chuté de 57 % au cours des huit dernières années et figure parmi les plus basses pour les villes de taille semblable dans l’île. Nous avons reçu le premier prix d’embellissement (un des 11 de la province et le seul à Montréal). Notre sécurité publique est sans pareille. Et la liste se poursuit. Il n’est pas étonnant que la valeur de nos maisons unifamiliales ait augmenté de 26,4 % au cours des trois dernières années. Les gens veulent vivre ici et les prix augmentent en conséquence.


Mais tout cela pourrait bien changer si nous cessons de nous améliorer. Il nous faut plus de jeunes familles dans notre ville, mais la plupart ne peuvent pas se permettre un logement à Hampstead. Nous devons demander aux promoteurs de construire de plus grands immeubles d’habitation sur le chemin de la CSL, des immeubles de qualité. Malheureusement, le zonage actuel sur le chemin de la CSL ne permet rien d’économiquement viable pour les promoteurs. Nous avons des consultants qui s’efforcent de trouver une solution; il y aura des études sur la circulation et sur l’ombrage occasionné par les constructions, ainsi que des études de viabilité économique. En fin de compte, les résidents devront prendre la décision finale.


Si nous allons dans cette direction, nos revenus de taxes augmenteront de façon importante et nous serons en mesure de remplacer notre centre communautaire qui a connu des jours meilleurs par un magnifique centre de loisirs. Cela aura pour effet d’attirer de nouveaux résidents. Nous aurons aussi des fonds pour beaucoup plus de programmes et de concerts, et les hausses de taxes seront faibles. Ce sera donc un cercle vertueux, plutôt qu’un cercle vicieux. L’autre option est la dégradation continue sur le chemin de la CSL, moins de résidents et moins de recettes fiscales. Cela signifie moins de réparations de routes et de trottoirs, moins de concerts, de programmes et d’événements pour les enfants, et une qualité de service inférieure. La détérioration ne se fera pas du jour au lendemain, mais elle se produira; la valeur de nos maisons n’augmentera pas comme elle l’a fait pendant mes 15 années à la mairie. Si vous partagez ma vision, vous aurez l’occasion de vous exprimer et de faire connaître votre point de vue.


Si vous avez des commentaires ou des questions à ce sujet ou sur quoi que ce soit d’autre concernant Hampstead, envoyez-moi un courriel à wsteinberg@hampstead.qc.ca. Vous pouvez aussi me téléphoner à mon bureau à la maison au (514) 483-6954, tous les jours jusqu’à minuit.


Cordialement,


Dr. Bill Steinberg
Maire, Ville de Hampstead