Agrile du frêne : Plan d’action


La Ville est responsable de l’entretien et de l’abattage des frênes appartenant à la municipalité (domaine public et parcs municipaux). C’est pourquoi nous avons élaboré un plan d’action afin de contrôler adéquatement l’infestation de l’agrile du frêne, d’assurer une bonne gestion de notre forêt urbaine et de la protéger de toute infestation future.

Inventaire des arbres publics :
La première étape du plan d’action a consisté à effectuer des recherches pour déterminer le nombre d’arbres et de compiler des données sur leur taille et leur emplacement selon les différentes essences, ainsi que des recommandations concernant leur entretien et leur santé.

En novembre 2012 fut remis le rapport de l’inventaire des arbres sur le domaine public (arbres appartenant à la Ville).

Résultats :
Nombre d’arbres : 3,252
Nombre de frênes : 578 (17.7 % de l’ensemble)
 

Inventaire des arbres privés :
Afin de compléter l’étude, un inventaire des arbres privés a également été effectué pendant l’été 2013. Les données recueillies comprenaient encore une fois le nombre, la taille et l’emplacement des différentes essences. Les résidants qui avaient un frêne sur leur terrain étaient avisés et de l’information leur était fournie sur les options de traitement.

En septembre 2013 fut remis l’inventaire des arbres sur le domaine privé (arbres appartenant aux résidants).

Résultat :
Nombre d’arbres : 7,757
Nombre de frênes : 235 (3 % de l’ensemble)
 

Plan d’action :
Hampstead a adopté le programme SLAM (Slow Ash Mortality) recommandé par l’administration fédérale et utilisé par la plupart des municipalités en Ontario et aux États-Unis. Le programme consiste à abattre tous les frênes infestés et à traiter tous les frênes non infestés à l’aide du TreeAzin pour ralentir la propagation de l’infestation plus rapidement et de façon plus importante que prévu jusqu’ici.

Le plan inclut également l’enlèvement de la souche et la plantation d’un arbre pour remplacer chaque arbre abattu.
 

La Ville réagit à l’infestation de l’agrile du frêne :
Selon les résultats de l’inventaire des arbres sur le domaine public, 84 frênes présentaient des signes d’infestation possible par l’agrile. Pour corroborer ce diagnostic, la Ville a consulté le Service des parcs et espaces verts de Montréal afin d’avoir la confirmation de la présence de l’agrile du frêne. L’inspection effectuée indentifiait alors 70 frênes gravement infestés et devant être abattus avant le moratoire fédéral du 1er avril 2013 qui restreignait le déplacement du bois. Les actions suivantes ont ensuite été entreprises :

Mars 2013 : La Ville a abattu les 70 frênes gravement infestés.
Juin 2013 : 126 frênes ont été traités à l’aide du biopesticide TreeAzin.
Juillet 2013 : Les souches des arbres abattus ont été enlevées.
Octobre 2013 :   Des arbres de remplacement ont été plantés.


En janvier 2014, les 508 frênes restant sur le domaine public ont été inspectés par les employés de la Ville pour déterminer le niveau d’infestation par l’agrile du frêne. Sur l’ensemble, 59 arbres ont été jugés gravement infestés et leur abattage a été prévu avant la fin du moratoire fédéral. Les actions suivantes ont été entreprises :
 

Mars 2014 : La Ville a abattu les 59 frênes gravement infestés.
Été 2014 : Les souches des arbres abattus ont été enlevées.
Novembre 2014 : La ville a abattu 19 frênes gravement infestés.
Automne 2014 : Des arbres ont été plantés pour les remplacer.

 

Une inspection effectuée en 2014 a révélé une progression rapide de l’infestation par l’agrile du frêne partout dans la Ville pendant la dernière année. À cause de l’étendue géographique concernée et des signes visibles d’infestation, la Ville a décidé que le TreeAzin ne représentait plus une option de traitement viable et que le traitement serait limité aux 126 arbres traités en juin 2013. Notons qu’un des 126 arbres traités est mort depuis et qu’il a été abattu en mars 2014.
 

En 2015, troisième année depuis le début de l’infestation, la Ville a continué à surveiller les 449 frênes restant sur le domaine public, elle a abattu les plus atteints et les souches ont été enlevées, et elle a planté des arbres pour les remplacer. En 2013, 126 frênes ont été traités avec le biopesticide, TreeAzin, et la deuxième application a été faite cette année. 

Mars 2015 : La ville a abattu 66 frênes gravement infestés.
Juillet 2015 : La deuxieme application du TreeAzin a été faite.
  - Des 126 frênes traités en 2013, 30 sont morts.
  - Un total de 96 frênes a été traité.
Été 2015 : Les souches des arbres abattus ont été enlevées.
Automne 2015 : Des arbres de remplacement ont été plantés.
Novembre 2015 La ville a abattu 34 frênes gravement infestés.

 

En 2016, la quatrième année depuis le début de l’infestation, la Ville a continué à surveiller les 349 frênes restant sur le domaine public, elle a abattu les plus atteints et les souches ont été enlevées, et elle a planté des arbres pour les remplacer.

Mars 2016 : La ville va abattre 47 frênes gravement infestés.
Été 2016 : Les souches des arbres abattus seront enlevées.
Automne 2016 : Des arbres de remplacement seront plantés.
Automne 2016 : La ville a abattu 88 frênes gravement infestés.

 

En 2017, la cinquième année depuis le début de l’infestation, la Ville a continué à surveiller les 214 frênes restant sur le domaine public, elle a abattu les plus atteints et les souches ont été enlevées, et elle a planté des arbres pour les remplacer.

Printemps 2017 : La ville va abattre 100 frênes gravement infestés.
Été 2017 : Les souches des arbres abattus seront enlevées.
Automne 2017 : Des arbres de remplacement seront plantés.

 

Les frênes privés (appartenant aux résidants) :

Les résidants qui ont des frênes sur leur terrain sont encouragés à les inspecter et à surveiller leur état de santé. Les premiers symptômes d’un frêne atteint de l’agrile sont le dépérissement et la perte des feuilles, particulièrement sur les branches supérieures.
Les options de traitement comprennent les injections de Tree Azin ou l’abattage. Pour obtenir de l’aide à ce sujet, les résidants peuvent demander à un arboriculteur qualifié d’inspecter leur arbre.
 

Lorsqu’un résidant découvre qu’il doit faire abattre un arbre sur sa propriété, il doit d’abord faire une demande de permis. Les frais associés au permis pour l’abattage d’un frêne infesté sont levés par ordonnance spéciale du Conseil. Veuillez consulter l’information sur la page des permis d’abattage d’arbre.

 

Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web de l’Agence canadienne d’inspection des aliments.