Les fondateurs


La ville de Hampstead doit son côté sophistiqué en grande partie à la persévérance de huit hommes d’affaires importants qui aimaient le travail. L’un d’entre eux, en particulier, a joué un rôle décisif pour faire de la ville une banlieue de qualité. Sir Herbert Holt, ingénieur de formation, fut le premier président de la Hampstead Land and Construction Company, l’une des deux entreprises fondées pour réunir les terrains nécessaire à la création de la ville. Homme d’affaire particulièrement doué, Holt a détenu ou dirigé au-delà de 300 entreprises. Après avoir supervisé la construction du chemin de fer Canadien Pacifique, lors de sa traversée des montagnes rocheuses, il a porté son attention à des entreprises financières au Québec. Parmi ses charges les plus reconnues, il a détenu la Montreal Light, Heat and Power Company, fournisseur d’électricité à l’ensemble de la région de Montréal. Ce dernier fait s’avéra être un élément pivot de l’établissement de la ville de Hampstead. L’on a aussi raconté que dès 1914, Sir Herbert Holt contrôlait le réseau de tramways de Montréal. Quatorze ans plus tard, la fortune personnelle de Holt représentait environ 3 milliards de dollars à une époque où le gouvernement fédéral n’avait que 300 millions de dollars en circulation.

Le vice-président de la Hampstead Land and Construction Co. était un homme du nom de Sir Charles B. Gordon. Comme Holt, Gordon détenait un impressionnant portefeuille de postes d’administration et de holding. Il était président de Hillcrest Collieries Limited, président de Montreal Cottons Limited (dont Sir Herbert Holt était le vice président), directeur de la Banque de Montreal, PDG de Dominion Glass, de Dominion Textiles, d’Ogilvie Flour Mills et de la Royal Trust, pour ne nommer que ceux-là.

En 1911, Côte St. Luc Realties a été créé afin de consolider tous les terrains sur le site choisi. Le président du holding était G.W. Farrell agent financier de confiance et associé de Sir Herbert Holt. M. Farrell a agi à titre de directeur de l’hôtel Ritz-Carleton ensemble avec Holt et Gordon. Le vice-président de la Côte St. Luc Realties, J.K.L. Ross, était lui aussi un des associés de Holt, pendant son terme à titre de directeur du CPR. Les autres partenaires de la Côte St. Luc Realties étaient F. Orr Lewis, G.M. Bosworth, Sir Fredrick William-Taylor, et P. Molson. Tous étaient considérés comme faisant partie de l’élite d’affaires de Montréal.

Éventuellement, ce consortium de huit a vendu sa part des terrains à un autre syndicat lui aussi dirigé par Sir Herbert Holt. Ce nouveau groupe comprenait Malcolm Arthur MacFarlane, George M. Cole, David Paterson, John Paterson, John Henry Hand, James Kerr, and John Husband. Ces nouveaux propriétaires n’avaient peut-être pas autant de relations en matière de direction et de finances que les précédents, mais ils étaient très habiles en matière de construction et de marketing. Ce groupe s’est tourné vers l’assemblée législative du Québec pour obtenir un décret faisant une municipalité des terrains qu’il détenait. Le 19 février 1914, la loi 59 a été votée et la ville de Hampstead obtenait son incorporation officielle.